Digo! funfou rainbow !
Plus je ris plus je pense !
Plus je pense plus je ris !
Recherche personnalisée
 

Le 12 février 2016 est un merveilleux jour dans la belle vie de


Vous êtes plus de 28 000 000 de visiteurs uniques de partout sur la planète qui ont vu au delà de 86,000,000 de pages web sur nos différents sites web depuis le 5 juin 1999 ( 6,099 jours ). Nous en sommes très fiers et plein de gratitude. Merci de parler de nous à tous vos amis !!!


Édition numérique sur
Amazon, Google Play
et Kobobooks.


Édition numérique sur
Amazon et Kobobooks.

  Quoi de neuf ?


100 choses à faire une fois dans sa vie
A chacun ses côtes
Aimer à l'indicatif presque-parfait
Alexandre et Diogène
Ancien proverbe japonais
Arbre en tête
Arbre ou ballerine
Assez est assez
Au revoir maman
Auto à vendre
Aux toilettes
Avez-vous de bons yeux ?
AVOIR ET ÊTRE
Benoït XVI, pape connu ou cornu, c'est selon
Blagues courtes - page 3
Blagues courtes - page 4
Bon lundi
Bouddha rebelle:sur la route de la liberté
Bouts de crayon
Ça marche
Carte de Voeu
Ç'est pas dimanche - Tome 1 - Le camp Selabor
C'était au temps des mammouths laineux
Chef d'oeuf
Cherchez la femme
Cherchez le visage
Chien qui fait pipi la tête en bas
Chiens déguisés pour l'Halloween
Comment s'aimer toujours
Craquant
Curiosités linguistiques
Daffy saute en parachute
Enfants vifs d'esprit
Énigmes courtes page animaux
Énigmes courtes sur les 2
Énigmes de dinosaure
Énigmes drôles
Énigmes logiques
Époussetage
Êtes-vous du 4 ième âge ?
Faites l'expérience du bonheur
Ferme-la
Funfou.com est partout à Genève
Il était une fois une vache
Indignez-vous
J'ai appris
Je t'aime en plusieurs langues
La balle-molle
L'abondance
L'abondance pour débutants
La chasse au chevreuil
La danseuse
La dictée
La fable du porc-épic
La forgeronne
La galère
La gratitude : un état d'être
La leçon de l'aigle
La légende de l'esturgeon
La légende du castor
La légende du dragon vert
La légende du huart
La légende du loup blanc
La légende du sirop d'érable
L'alphabet
L'amour vu par des enfants
L'ange intérieur
La pensée humaine peut tout
La pomme
La première auto à Montréal
L'arbre-carte des États-Unis
L’arbre à souhaits
La règle d'or
L'art d'accueillir la ménopause avec le Dr Vautmieux Henrire
La secrétaire futée
La souffleuse
La spirale hallucinante
L'atelier de mecanique
La tête dans les étoiles
La trappe à souris
La vie est comme une tasse de café
Le barbier
Le bonheur est entre vos mains
Le bus du future
Le caillou
Le camion de vidanges
Le carré rouge
Le chat qui voulait être lion
Le ciel et l’enfer - Un conte de Paulo Cuelho
Le Code secret de la réussite
Le corbeau et le lapin
Le coucou
Le dragon et le phénix
Le fou, le sage et l’oiseau
Le garde romain
Le jeu du devin
Le mur
Le nez du chameau
L'énigme de Blanche Neige
L'énigme d'Einstein
L'énigme des chats
L'énigme des galets
L'énigme du fermier
Le phare
Le plus grand des secrets
Le principe du petit pingouin
Le renard et le petit prince
Le réveil
Les accros du boulot
Le sac de patates
Le sandwich
Le sapin et le pommier
L'escalier mystérieux
Les chemins de la vie
Les Ducs de Montréal
Le secret
Le secret du bonheur - conte africain
Le secret de l'optimiste
L'esprit d'ahola
Le souhait d'un père
Les chuchoteuses
Les Enfants du bonhomme dans la lune
Le sens de la paix
Les hommes sont comme...
Les oiseaux explorateurs
Les petits pois
Les premiers parents
Les 4 étapes de la vie
Les 7 bonnes raisons de croire en l’au-delà
Les quatre accords toltèques
Les quatre principes de la spiritualité indienne
Le succès à tous les âges de la vie
Le test de la baignoire
Le test de la banane
Le test des 100 personnalités
Le test des chaussures
Le test du dessert
Le test des yeux
Le ventriloque
Le very beautiful Noêl
Le vieillissement
Le vieux caniche
Le vieux sage
Le Vol du colibri
L'héritier du roi
Lit double
L'oeil de Dieu
Max Gros-Louis : le corbeau de Wendake
Marcher sur l'argent
Merci la vie
Mon grand
Motoburger
Murmures
N'abandonne surtout pas
N’arrête jamais de chanter
Naviguez vers vos rêves
Nouvelles énigmes courtes 3
Nouvelles énigmes courtes 4
Nouvelle terre
On a trouvé de l'eau sur Mars
On veut votre bien et on l'aura
Où est Dieu ?
Pensouillard le hamster
Petite énigme mathématique
Petite illusion d'optique très drôle
Petit test de lecture
Ping - La suite
Poignee-de-mains
Prière du soir
Quand amour ne rime plus avec toujours
Quel tateur êtes-vous ?
Qu'est-ce qu'un grand-parent ?
Que voyez-vous dans cette galaxie?
Que voyez-vous dans cette image?
Qui est-là ?
Qui voyez-vous ?
Qui est votre idole ?
Qui suis-je ?
Rayon X
Recherche de partenaire
Si j’avais su...
Socrate Jésus Bouddha
Test de logique
Texto amoureux
Tour de carte hallucinant
Tout le monde
Trouvez l`homme qui se cache dans la photo
Un chien très propre
Un cours sur l’abondance
Une bécassine se cache dans cette photo
Une dictée 100 fautes
Un hôtel dans les nuages
Un léopard est caché dans cette photo
Un morceau de gâteau
Un petit rien
Va au bout de tes rêves
Vieillir en beauté
Vis
Vive Les Fraises ! ( de l'île d'Orléans bien sûr )
Vivre simplement




Garderie Griffin



Maryse Lapointe
artiste peintre



Radio Floride



Cabane à sucre d'un beauceron aux USA


D'autres coups de coeur...


carte des visiteurs
ip-location

  imprimer main droite English

La légende du Huart !


Le huart à collier

On dit que chaque lac du Québec a son huart, un oiseau marin qui porte un collier de plumes blanches sur sa robe noire. Voici cette légende amérindienne qui nous raconte d’où vient ce collier.

Les forêts québécoises abritent une multitude de lacs. Au bord d’un de ces lacs vivait autrefois une tribu amérindienne. Le chef Onas habitait la plus grande loge avec sa femme Niska et son fils Napiwa.

La forêt donnait du gibier en abondance, le lac des poissons en quantité, et le maïs cultivé de quoi nourrir tout le monde à satiété. Chacun accomplissait les tâches dictées par la tradition: la vie se déroulait paisiblement au rythme des saisons.

Mais une croyance respectée par tous semait l’angoisse parmi les membres de la tribu, grands et petits. Cette croyance voulait que le dieu huart règne en maître sur la nuit. À la tombée du jour, lorsque son chant parvenait aux oreilles des hommes, c’était le signe que personne ne devait sortir de sa loge ou de son abri de trappe. Le Grand Huart punirait sévèrement celui qui braverait ses lois car la nuit était son royaume exclusif.

Le sorcier de la tribu entretenait cette crainte en parlant de punitions terribles:

- "Si l’un de vous ose sortir, il sera emporté dans le royaume de la nuit et jamais plus il ne reverra les siens", répétait-il à tout moment.

Ainsi quand, à la brunante, on sentait descendre l’obscurité, chacun attendait le chant du huart en achevant ses tâches. Aussitôt que le chant mélodieux se faisait entendre, on s’empressait de ranger les canots au sec et tous se réfugiaient à l’intérieur des loges. Personne n’avait jamais osé sortir et regarder la nuit en face.

Or Onas avait un fils à qui il enseignait avec fierté tout ce qu’il faut savoir pour devenir un grand chasseur et, plus tard, un chef sage et courageux.

Sa femme Niska aimait beaucoup son fils. Elle passait ses journées à le regarder grandir et à lui broder de beaux mocassins et d’amples tuniques de peau.

Napiwa avait quinze ans et il avait déjà fait ses preuves comme chasseur et comme guerrier. Tous vantaient sa valeur et son endurance. Depuis quelque temps Napiwa s’était mis à réfléchir.

Il était terriblement agacé de voir sa tribu accorder foi aveuglément à cette croyance à propos du dieu huart et de la nuit. Il refusait d’y croire. Il interrogeait les anciens, il essayait de discuter, de comprendre ; mais tout le monde prenait peur quand il abordait le sujet.

Alors, un jour, n’y tenant plus, il dit tout haut ce qu’il pensait:

- "Je ne crois pas ce que nous enseigne le sorcier à propos du Grand Huart !"

- "Comment?" s’écria son père, "tu oses contredire le sorcier ? Malheur à toi mon fils. Que le Grand Huart ne t’entende pas !" Napiwa n’osa pas répondre à son père. Mais pour lui tout seul il pensa: "Cette nuit je sortirai voir la lune et les étoiles que je ne connais pas. Au diable le Huart."

Lorsque tout le monde fut endormi, Napiwa se leva sans bruit et sortit de la loge. Le cœur battant, il regarda la lune et admira les étoiles. Il prit un canot et un aviron et s’enfuit sur le lac.

Au matin, un des chasseurs courut avertir le chef qu’il manquait un canot. Onas se leva.

- "Quelqu’un a-t-il quitté le village ?" demanda-t-il.

- "Je ne sais pas", répondit le chasseur.

Alertée par le bruit des voix, Niska se retourna vers le lit de branches de sapin où dormait Napiwa. Il était vide ! Avant même de regarder, elle avait su dans son cœur que Napiwa était allé braver le Huart. Elle n’osa rien dire. Mais quand Onas constata l’absence de son fils, il se fâcha.

- "À cette heure-ci, il doit être déjà mort. Le sorcier va préparer la cérémonie des morts", dit-il sans manifester d'émotion.

Le sorcier se retira dans sa loge pour faire ses préparatifs et invoquer les esprits.

- "L’offense est grave", dit-il. "Il faudra soigner les offrandes aux dieux pour réparer la faute de Napiwa."

Mais Niska refusa d’accepter si vite la mort de son fils chéri.

- "Le huart l’a peut-être épargné. Pourquoi ne pas envoyer quelqu’un le chercher ?"

- "Où chercher ? Au royaume de la nuit ?" répondit Onas irrité de son audace.

- "Sur le lac", dit Niska.

Mais elle voyait bien que ni les chasseurs, ni le sorcier, ni son mari ne conservaient l’espoir de retrouver Napiwa. Leur crainte du Grand Huart était telle qu’ils ne pouvaient que s’incliner devant sa puissance. Tandis que pour elle, sa tendresse pour son fils l’emportait sur tous les autres sentiments. Bien sûr elle aussi craignait et respectait le dieu huart et la puissance des manitous. Mais son cœur de mère refusait d’accepter la fatalité et la perte de son fils.

- "Quand le soleil sera droit sur nos têtes, si Napiwa n’est pas de retour, j’enverrai un canot à sa recherche", dit enfin Onas pour calmer sa femme.

Puis chacun, au village, reprit ses activités. Niska, rongée par l’inquiétude, s’en alla au bord du lac. Elle marcha longtemps sur la berge, scrutant l’eau profonde, là-bas au milieu du lac, où chaque soir le huart lançait son chant-signal.

Elle chercha en vain un indice qui lui révélerait la présence de son fils. "Était-il pensable qu’un manitou puisse tuer un jeune homme si beau, si plein de promesses ?" se demandait-elle. "Non, ce n’était pas possible: le Huart ne pouvait être cruel à ce point."

Tout en marchant, Niska ramassa sur la grève un caillou blanc. Elle se mit à le tourner et à le retourner dans sa main comme pour combattre par ce geste son angoisse et son inquiétude. Puis elle frotta le caillou contre une pierre dure, tout en continuant d’épier le moindre mouvement autour du lac.

Lorsque le soleil fut au zénith, Onas envoya un canot avec deux des meilleurs chasseurs de la tribu à la recherche de Napiwa.

Tout le temps qu’ils furent partis, Niska continua de polir le caillou blanc, qui devint lisse et brillant. Machinalement, elle y perça un trou et l’enfila sur une lanière de cuir qu’elle glissa à son cou.

Le soir arriva et les chasseurs revinrent au village sans Napiwa. Niska et les autres se dépêchèrent de rentrer avant la tombée de la nuit. Onas essaya de la raisonner. Mais elle ne voulait pas accepter la mort de son fils.

- "Demain, tu enverras encore un canot le chercher", pria Niska.

Onas accepta malgré sa résignation, car lui aussi avait beaucoup de chagrin d’avoir perdu son fils. Pendant les cinq jours qui suivirent Onas envoya un canot, puis deux canots à la recherche de Napiwa. Ils partaient le midi et revenaient le soir sans rien rapporter.

Niska, elle, marchait, marchait autour du lac sans jamais perdre espoir. Chaque jour, elle ramassait un caillou blanc sur la grève et le frottait contre une pierre pour s’occuper. Le soir elle le perçait d’un trou et l’enfilait sur sa lanière.

Le sixième jour, bien avant le coucher du soleil, Niska entendit des voix venir du lac et le bruit des pagaies dans l’eau. Son cœur bondit dans sa poitrine. Elle se mit à courir. Toute la tribu descendit vers le lac pour accueillir les canots. Même le sorcier qui avait été forcé de retarder la cérémonie des morts vint voir ce qui se passait. On avait retrouvé Napiwa vivant !

Napiwa sortit du canot et marcha dans l’eau vers le rivage. Tous le regardaient avancer en silence. Niska s’élança vers lui pour l’embrasser. Puis on l’entoura et il se mit à raconter :

- "Le ciel était noir, noir, mais des milliers d’étoiles brillaient. Je ne me lassais pas de les regarder mais mon canot a chaviré. Je ne voyais rien, je ne sentais rien. J’ai essayé de nager mais d’étranges remous m’ont emporté. Mon canot a disparu. J’ai crié puis... je ne sais plus. Quand j’ai ouvert les yeux j’étais au sec dans un nid de branches et de feuilles. Le Grand Huart se tenait près de moi. Il m’a parlé tout doucement. Il m’a apporté du poisson à manger et de l’eau à boire. Petit à petit mes forces sont revenues. Le huart ne semblait pas offensé de ma bravade, au contraire. Je me sentais bien chez lui ; je ne pensais même pas à partir. Puis aujourd’hui, j’ai vu les canots et je me suis souvenu..."

Niska se leva et alla vers son fils.

- "Viens", dit-elle.

Elle l’entraîna vers le rivage et lui fit signe de ne pas bouger. Sous les yeux de tous, Niska prit un canot et s’en alla toute seule vers le milieu du lac. Personne n’osait rien dire, pas même Onas, pas même le sorcier. Sur le visage de Napiwa, qui la suivait du regard, se dessinait un sourire.

Niska fila sur l’eau et le chant modulé du huart retentit tout à coup. Tous les gens massés sur la grève frissonnèrent. Le huart lançait son signal et pourtant la nuit était encore loin ! Qu’est-ce que ça voulait dire ?

Niska continua d’avancer. Sans même agiter la surface de l’eau, le huart apparut devant le canot. Niska s’arrêta de pagayer. Elle retira de son cou le collier de cailloux blancs qu’elle avait polis et repolis tout au long de sa douloureuse attente. Elle se pencha vers le huart qui se tenait immobile sur l’eau sombre. Puis elle lui glissa au cou le collier qu’elle avait façonné. Elle murmura:

- "Merci"

On dit que c’est depuis ce jour que les huarts ont autour du cou un magnifique collier de plumes blanches.

auteur inconnu

Pour en savoir plus sur la pièce de un dollar canadien, qu’on appelle communément un huart, visitez le site du musée de la monnaie de la banque du Canada.

Contes - Fables - Légendes pour notre temps

Amour - Amitié - Relations - Famille

Découvrez et partagez
le pouvoir illimité
de la clé de gratitude.
Cliquez sur la clé.
la clé de gratitude


Des images amusantes à envoyer à vos amis et à votre famille


Envoyez un
bonjour

Envoyez un
clin d'oeil

Envoyez des
gros bisous

Envoyez
Mona Lisa

 Un fun fou pour tous les âges et tous les goûts

Entrez le courriel de votre ami(e):

purple divider !


Frogo la grenouille GPS
100 personnalitées mondiales
test des 100 personnalités
ca marche !
Ça marche
loup blanc/white wolf
La légende du loup blanc
le huart à collier !
La légende du huart

purple divider !

montnorail !
Un monorail dans
le Vieux-Montréal
le plus petit oiseau au monde ! 
WIDTH=
le plus petit oiseau au monde
Poupon rose !
200,000,000 de photos de poupons. Trouvez la vôtre
Blanche Neige !
L'énigme de Blanche Neige
La légende des oiseaux !
La légende des oiseaux !

Recherche personnalisée
 
Pictogramme Merci "La gratitude est un merci plein d'amour." Michel Poulin. Merci de parler de la clé de gratitude à tous ceux que vous aimez !

la clé de gratitude

Découvrez le pouvoir de la clé de gratitude
et partagez votre bonheur avec tous ceux
qui ont fait une différence dans votre vie !
soleil rigolo! 
 NOTRE MISSION : faire sourire toute la planète ! Connaissez-vous plus beau métier au monde?
 "On ne peut donner que deux choses à nos enfants : des racines et des ailes". (proverbe chinois)
 La vie est courte... sourions un peu plus !   Merci de votre visite. © funfou.com   fable,fables,conte,e cartes,contes,légende,légendes,pages amusantes,pages drôles,pages comiques,
faire rire,rigoler,juste pour rire,drôleries,cocasse,marrant,clowns,joyeux,bon vivant,amusant,moqueur,moqueries,sourires,
souriant,heureux,bonheur,humeur,enfantillages,risible,rieur,dérider,hilarant,espiègle,enfant,
malin,jeux,plaisanteries,trait d'esprit,ridicule,anormal,étonnant,bizarre,curieux,étrange,
singulier,surprenant,fantastique,plaisant,risible,se tordre de rire,s'éclater,folies,folleries,
gaulois,gauloiseries,humour,bonne humeur,blagues,animaux,anecdotes,énigmes,amour,amitié,famille,
images cocasses,souhaits comiques,illusions visuelles,pensées,penserie,témoignages,visages cachés,
  
 Quoi de neuf?